Les métaux précieux

Articles traitant des métaux précieux
  • ...
  • /
  • Pourquoi investir
  • /
  • Guide d'investissement

Interview d'Euporos l'annuaire CNCCEF

Comité National des Conseillers
du Commerce Extérieur de la France

Fondée il y a deux ans à Sion, la société suisse Euporos SA propose aux particuliers et aux entreprises des métaux précieux. « LE spécialiste de l’argent physique » stocke en Suisse ou livre à domicile en toute sécurité des pièces et des lingots d’argent ou d’or réellement existants, contrairement à certains de ses concurrents. Le point avec Louis Schneider, administrateur d’Europos.

Quelle est la vocation de votre société?

Notre société s’est donné pour but de proposer aux épargnants un placement sûr et rentable. Warren Buffet, le célèbre investisseur devenu l’un des hommes les plus riches de la planète, disait : « La première et la plus importante des règles pour jouer en bourse, c’est de ne pas perdre ». C’est aussi notre challenge. Miser sur les métaux précieux est l’assurance de conserver intact son patrimoine. Vu les turbulences des marchés et l’incompétence de la plupart des managers de fonds de placement, atteindre cet objectif est déjà une prouesse.

Mais il y a plus. Non seulement l’or et l’argent ont une « valeur intrinsèque » qui ne se perdra jamais, mais ils ont également un grand potentiel de plus-value. Un simple regard en arrière le prouve. Depuis les accords de Bretton Woods (1944), les devises du monde occidental gravitaient autour du dollar, qui lui-même était stabilisé par son couplage avec l’or (cours officiel : 35 dollars l’once). Or le président Nixon supprima la convertibilité du dollar en or en 1971. Depuis, les métaux précieux ne cessent d’augmenter par rapport au papier-monnaie. L’or était à 35 dollars l’once en 1971 et à 1785 dollars le 29 février 2012 : en quatre décennies, le prix a donc été multiplié par 51 (+ 5000 %). L’argent est passé de 1,4 à 37 $ (+ 2542 %). Ben Bernanke (président de la banque centrale américaine) et Mario Draghi (président de la banque centrale européenne) font tourner la planche à billets à plein régime. Logiquement, le prix des métaux précieux ne pourra donc que continuer son envolée.

Bien sûr, les statistiques gouvernementales, pour ne pas affoler les populations, minimiseront toujours le taux d’inflation, mais le pouvoir d’achat du papier-monnaie ne cesse de baisser, tout un chacun peut le constater. L’érosion monétaire ronge ainsi sournoisement les économies qu’on laisse dormir sur un compte bancaire.

Vous fournissez du métal physique existant. Un atout par rapport à la concurrence ?

Un acheteur qui s’adresse à nous est sûr et certain d’acheter réellement le métal, que ce soit sous forme de lingots ou de pièces. Il évite ainsi d’être floué par les vendeurs de certificats trompeurs. Certes un certificat est vendu moins cher, mais c’est parce qu’il n’inclut point les frais de fabrication du lingot, pour la bonne et simple raison que celui-ci n’existe pas.

Acquérir des certificats promettant du métal virtuel au lieu de lingots physiques est un piège, car le même lingot est vendu virtuellement plus de 50 fois sur papier. Il y a donc 1 lingot réel plus 49 lingots fictifs, soit 49 chances sur 50 d’être la victime d’une fraude systématique. C’est précisément pour parer au risque d’avoirs fictifs sur papier qu’Euporos SA refuse catégoriquement de vendre autre chose que du métal physique réellement existant.

Les métaux précieux sont-ils des valeurs refuges en temps de crise ?

Les métaux précieux ont toujours survécu à toutes les crises financières, crashs boursiers, faillites d’États ou de banques, inflations, réformes monétaires, guerres et insurrections. La conjoncture actuelle est pire qu’en 1929, puisque toutes les économies et les marchés financiers sont désormais interconnectés : si un seul domino tombe, une réaction en chaîne est à redouter. Le monde bancaire est hautement intoxiqué avec des actifs « pourris » (titres invendables ou sans valeur). Le milieu financier a monté de nombreuses « chaînes de Ponzi » ; celle orchestrée par Bernard Madoff a déjà été éventée, et d’autres scandales éclatent au fil du temps…

Pourquoi selon vous le système monétaire court-il à sa perte ?

Depuis l’abandon de l’étalon-or, le papier-monnaie peut être multiplié à l’infini et on peut ainsi emprunter sans frein. Or ce sont les banques privées qui créent la monnaie. Les gouvernements sont donc obligés d’emprunter chaque euro, dollar, etc., sorti de la planche à billets (comme l’explique fort bien le film L’argent-dette sur notre site). La dette publique ne peut que grandir inexorablement. Ajoutez à cela les intérêts, plus les intérêts des intérêts, et vous obtiendrez une courbe exponentielle de surendettement, qui finira tôt ou tard dans un effondrement retentissant des États débiteurs.

Pourquoi êtes-vous « LE spécialiste de l’argent physique » ?

Nous mettons l’accent sur l’argent plutôt que sur l’or, parce que l’argent est un placement sous-évalué et plus abordable. L’achat est en quelque sorte « subventionné », parce que le cours est en ce moment manipulé à la baisse par des vendeurs « à découvert ». De plus, le prix ne reflète pas encore les difficultés croissantes d’approvisionnement. Or cela va changer d’ici peu d’années, car les stocks mondiaux diminuent continuellement, vu que la demande est supérieure à la production. Les nombreux facteurs haussiers sont expliqués dans la brochure « Pourquoi investir ? », téléchargeable gratuitement sur notre site.

Les vendeurs à découvert ont certes réussi à déclencher plusieurs chutes brusques du cours entre mai 2011 et mars 2012, mais les remontées ne se font jamais attendre très longtemps. Cette volatilité sur le court terme ne doit pas faire peur : sur le moyen et le long terme, l’argent a un potentiel phénoménal !

D’où viennent vos approvisionnements en or et argent ?

Nous nous approvisionnons en lingots directement à la fonderie suisse Metalor. Les pièces d’argent « Maple Leaf » et « Silver Eagle » flambant neuves proviennent du Canada et des États-Unis. La qualité est ainsi garantie (nos clients peuvent demander en option un certificat d’authenticité).

Nos nombreux clients apprécient la promptitude et la fiabilité de nos livraisons, ainsi que la qualité impeccable des lingots et des pièces.

Le stockage comme l’expédition de métaux précieux exigent un haut niveau de sécurité. Que proposez-vous à vos clients qui soit de nature à les rassurer ?

Le stockage est doublement sécurisé, car les lingots et pièces sont entreposés hors des locaux d’Euporos, dans une pièce blindée, aménagée à l’intérieur de la salle de trésor d’une banque suisse.

Chacun de nos déposants possède des lingots alloués nominativement (allocated) à lui seul, alors qu’au contraire, chez certains concurrents, les déposants détiennent seulement du papier-métal unallocated, c’est-à-dire de simples créances susceptibles de ne plus rien valoir en cas de faillite du dépositaire. L’allocation individuelle fait de notre stockage un service de haute qualité, infiniment plus sûr et fiable que des offres concurrentes, qui font miroiter un lieu sûr, alors qu’on y entasse en vrac un peu de métal et beaucoup de vent. Par exemple, il y a quelques années, la banque Goldman Sachs a dû payer des dommages-et-intérêts pour avoir facturé des frais de stockage à certains clients, sans avoir réellement entreposé en totalité la marchandise.

Les colis sont livrés à domicile dans le monde entier par transporteur, offrant un acheminement sécurisé et traçable. La marchandise est assurée à 100 % de sa valeur durant le transport.

 

Auteur : Céline Jacquot
Source : www.cnccef.org



Commentaires

Aucun commentaire actuellement

Ecrire un commentaire